Montpellier : Des parents manifestent devant l’école maternelle contre une maîtresse qu’ils accusent de maltraitance.

Jeudi 28 septembre, ils manifestaient devant l’école maternelle Cervantès, à la Mosson (Hérault 34)

 

Montpellier : des parents en colère contre les gestes d’une enseignante

Cela faits des mois que des gestes inappropriés ont été dénoncé par des parents

Les panneaux disent, à hauteur d’enfant, la colère autant que les attentes de certains parents d’élèves de la maternelle Cervantès littéralement traumatisés par une maîtresse accusée, depuis déjà de longs mois, de gestes inappropriés. « Cette institutrice a donné deux gifles à mon fils de 3 ans, en petite section. »

Des faits qui remontent au mois de mars dernier mais qui ont trouvé, ce jeudi matin, un nouvel écho. Vers 8 h 15, quelques mères ont déposé des slogans au sol (« SOS enfants maltraités », « Marre du silence » ou bien encore « école de quartier = pas la priorité ») avant, symboliquement, de bloquer les grilles de la maternelle avec une grosse chaîne.

Dépôt de plainte et courrier à l’académie

Conséquence : des dizaines d’adultes et une marée de minots ont attendu quelques minutes supplémentaires. Certains avec mauvaise humeur – « Je vais appeler les flics, moi ! »-, la majorité avec une résignation silencieuse. La maman du garçon ne veut rien lâcher. « Très inquiète pour son enfant choqué psychologiquement », elle a déposé plainte pour violence sur un mineur de 15 ans sans incapacité et envoyé un courrier à l’Inspection d’académie. Après une rencontre avec l’inspecteur de l’Éducation nationale du secteur et un courrier rassurant de l’académie, daté du 15 mai (« la médiatrice a été saisie de l’affaire »), aucun changement notable n’a été enregistré.

Les parents demandent la suspension de l’institutrice

Une nouvelle directrice a été nommée mais l’enseignante suspectée de gestes inappropriés exerce toujours à Cervantès. D’où une seconde manifestation depuis la rentrée de septembre, ce jeudi matin. Et le lancement d’une pétition déjà signée par une dizaine de parents. Un texte très revendicatif qui se conclut par l’appel au ministre de l’Éducation, Jean-Michel Blanquer, à « suspendre cette enseignante de ses fonctions. Pour que nos enfants ne soient plus maltraités, nous exigeons qu’elle ne prenne plus en charge aucun enfant, dans cette école ou ailleurs. »

Ce jeudi 28 septembre, en fin de matinée, les services académiques répondaient, laconiquement, que « le directeur académique des services de l’Éducation nationale (Dasen) va très prochainement recevoir les parents. »

Source: Midi libre

Publicités

A propos alautis

vice président Association
Cet article a été publié dans Articles. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s