Comment un chiffre jamais démontré est devenu une référence: « Deux enfants tués chaque jour ? »

Cela est devenu grâce aux affirmations répétitives de nos différents politiques qui se sont succèdés ses dernières années aux gouvernements. Mais cela n’a jamais eu aucune référence précise, alors que nous avons démontrez par le passé que ce chiffre était sorti de nul part.

Pourtant cette affirmation est reprise depuis des années par les personnalités politiques, des autorités du monde de la santé (Académie de médecine, Haute autorité de santé, Conseil National de l’Ordre des Médecins, etc.) ainsi que par des associations de protection de l’enfance et donc de nombreux journalistes et médias de référence.

Laurent Mucchielli nous explique sur quoi est fondé ce chiffre, que l’on nous rabâche comme une référence.

taux mortalité

Pourquoi discuter un chiffre alors qu’il parait… fantasque et immuable ?
Affirmer que 2 enfants sont tués par leur(s) parent(s) en France chaque jour, c’est affirmer qu’il y a 730 victimes de ce seul fait chaque année. Il faudrait donc en conclure qu’en 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015 (victimes des attentats exceptées), il y a eu plus d’homicides sur les mineurs que ce qu’il y a d’homicide toute classe d’âge (donc mineurs aussi) et causes confondues en France ! Quand le total d’une sous-partie d’un ensemble est supérieur à celui-ci, il y a en apparence un sacré
problème. Et cela ne pousse pas à aller plus loin, tant cela paraît inutile. C’est pourtant une erreur. Comparaison Total des homicides et « deux enfants par jour »

Source ICI 

Publicités
Publié dans Articles | Laisser un commentaire

Dimanche 28 Janvier 2018: Accusé à tort de maltraitance sur son bébé, témoignage sur sept a huit.

Demain témoignage d’ Emelyne, accusée à tort de maltraitance sur son bébé.

Vidéo: https://rutube.ru/video/521b40867cd64345d0fbb8c66ebbde19/

setp a huit

 

Soupçonnée d’avoir maltraité son bébé quand elle l’amène à l’hôpital pour une fracture du fémur, Émeline s’en voit retirer la garde. Quelques mois plus tard, des examens complémentaires l’innocenteront.

Vidéo complète du témoignage d’Emelyne: ICI

Résultat de recherche d'images pour "sept a huit"

Elle nous raconte son histoire douloureuse, celle d’une jeune maman séparée à tord de son bébé ce dimanche à 18h sur TF1.

Publié dans Articles | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Témoignage: invité sur France 2 SABRINA et YOAN BOMBARDE.

Vidéo: https://rutube.ru/video/c1a4ec57bbca56d49f822239572c8906/

sabrina yoan accusé a tort france 2

//rutube.ru/play/embed/10893688

Plus jamais sans toi LOUNA от SOS Parents Abusés на Rutube.

Article dans le parisien 9 Février 2018 http://www.leparisien.fr/faits-divers/le-combat-des-parents-de-louna-accuses-a-tort-de-maltraitances-09-02-2018-7550661.php

 

Publié dans Articles | 1 commentaire

Une chanson en soutien aux enfants placés abusivement!

Cette jolie voix, mais qui cache la souffrance des familles

 

C’est un appel lancé il y a deux mois sur YouTube par cette jeune personne aux familles qui doivent se soutenir et se rallier face à cette imposture qui est la protection de l’enfance en France.

Publié dans Articles | 1 commentaire

USA: défilé d’enfants jetables, enfants marchandises !!!

 

Diffusion dimanche  21 Janvier 2018 à 18h sur TF1.

Des enfants qui défilent pour trouver de nouveaux parents : Aux Etats-Unis, 1 enfant adopté sur 4 est « désadopté ». Un mot qui n’existe pas dans la langue française, une réalité au pays où tout s’achète et tout se vend.

Et si les familles adoptives ne sont pas satisfaite on les rembourses. L’enfant n’est devenu qu’une marchandise comme une autre, que l’on prend et jette.

Mais l’adoption d’enfants placés existe déjà en France, nous ne sommes pas encore au niveau des USA, ou les enfants sont dans des catalogues de vente, mais rien ne l’empêchera un jour.

 

Aux Etats-Unis, 20% des enfants adoptés sont abandonnés par leurs parents adoptifs
Enquête exceptionnelle, dimanche 21 Janvier à 23h sur M6

Des enfants mis en vente sur internet, un business très lucratif  ! Des parents adoptifs maltraitants.

Publié dans Articles | Laisser un commentaire

26 personnes déjà condamnées, est-ce une bonne nouvelle ?

protegeons les enfants des pédos

Comme nous le fait remarquer lors d’un interview sur France bleu Yves Crespin, avocat de l’association L’enfant bleu : « malheureusement, les pédocriminels agissent un peu partout. Il n’y a pas que dans l’Éducation nationale. Au sein de l’Église, des colonies de vacances, des associations de jeunes » et nous pouvons y ajouter au seins même des institutions de la protection de l’enfance.

Divers faits divers sont la pour nous le rappeler, notre système de protection enlève parfois des enfants pour de simple suspicions de carences, souvent non établi clairement, pour jeter ces enfants dans la gueule du loup.

Cela reste inquiétant de découvrir 26 personnes déjà condamnées qui œuvraient encore dans l’Éducation nationale. Et combien d’autres encore sont en contact avec nos enfants, sans que nous parents puissions protéger nos petits. La loi a permis de mettre hors d’état de nuire quelques uns, mais il a fallu attendre une affaire à Villefontaine, en Isère, un directeur d’école maternelle, mis en examen pour viols sur plusieurs jeunes enfants, en mars 2016 pour que le ministère réagisse.

Devons nous attendre un fait divers mettant en péril des enfants pour décider enfin d’agir, j’ai bien peur malheureusement que dans notre pays tout fonctionne de la même façon, être concerné seulement lorsque le pire arrive.

Source: ici

Publié dans Articles | Laisser un commentaire

Une vision un peu simpliste des placements d’enfants en France

Image associée

Mme Martine Brousse, la présidente de la Voix de l’Enfant dans un entretien avec « La Gazette des communes » considère qu’il faut mieux placer des enfants un mois ou un mois et demi pour rien, que d’attendre un résultat d’enquête sociale. voir ici

Mais, sait elle que les placements systématique sont plus nombreux quelle ne le croit en France depuis de nombreuses années, que les enquêtes sont souvent bâclés et contrairement à ce que veut nous laisser croire la profession du social, qui pour eux un placement reste une solution de dernier recours et soit disant qu’ils privilégie de travailler au maximum avec les familles.

 

Joran Le Gall, président de l’Anas (Association nationale des assistants de service social). est du même avis : « Les éléments portés à la connaissance du conseil départemental, s’ils sont alertant, sont communiqués au procureur et des mesures provisoires peuvent être engagées. »

« le placement est une mesure qui n’est pas anodine. Dans les dernières lois sur la protection de l’enfance, le but était de travailler au maximum avec les familles. Mais bien sûr que dans les cas de maltraitance grave, il n’y a pas d’hésitation », poursuit-il

Vous le sauvez parents concernés tout comme nous que cela reste que théorie, au vu du nombre de placements systématiques et abusifs pour de simple suspicion de carence en tout genre, ou il n’y a aucun danger immédiat pour l’enfant. 

Malgré tout cela l’ASE continu à laisser des enfants à leur bourreau en toute connaissance de cause et enlever des enfants ou dans certains cas juste un suivis aurait été bien largement suffisant et pour d’autres ou rien ne motive réellement ce placement, sauf une imagination fertile de la part de l’ASE.

 

Publié dans Articles | 1 commentaire