Dossier médical de Louna: L’ASE aurait caché des poussées de pathologies pendant le placement abusif

Début janvier, Yoan Bombarde et Sabrina Dietsch ont réussi à récupérer le dossier médical de Louna.

title-1456269168

« Nous avons découvert qu’on nous aurait caché des poussées de pathologies pendant le placement de notre fille. Ce qui aurait pu nous aider à la récupérer sans en arriver à ce que nous vivons aujourd’hui. Je ne me prononce pas en tant qu’expert médical mais on se pose des questions. D’où viendrait cette dissimulation, de la famille d’accueil ou l’aide sociale à l’enfance ? On ne sait pas mais, si nous ne nous trompons pas, c’est sans doute pour ne pas nous donner raison lorsque nous soutenions que Louna était atteinte, comme Sabrina, d’angiœdème héréditaire. »

http://www.vosgesmatin.fr/edition-de-saint-die/2016/02/24/vosges-les-parents-de-louna-recuperent-le-dossier-medical-de-leur-fille-et-se-posent-des-questions

Article dans Closer

Publicités

A propos alautis

vice président Association
Cet article a été publié dans Articles. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Dossier médical de Louna: L’ASE aurait caché des poussées de pathologies pendant le placement abusif

  1. Boucetta dit :

    L’adresse m’a pris mon fils a 8 jours à la maternité pour violences banalisé, mère qui ça mourir à l’accouchement pu dans un ans, j’ai récupéré mon fils avec son papa a ses 1ans j’ai souffert aussi

  2. Ping : Les parents de Louna innocentés, attaque les experts qui les ont privés de leur fille. | SOS Parents Abusés France

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s